corbie carpe club

corbie carpe club
 
AccueilQUE D' AMI(E)SFAQS'enregistrerConnexion
Bienvenue à vous !!Vous êtes sur un forum où l'on parle de toutes les pêches ,blancs ,carnassiers,carpes,truites,venez nous rejoindre et partageons nos connaissances ,nos astuces ,nous avons tous à apprendre quelque chose

Partagez | 
 

 club carpe

Aller en bas 
AuteurMessage
lilip80
membres
membres
avatar

Messages : 2362
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 47
Localisation : somme

MessageSujet: club carpe   Mer 9 Jan - 19:35

voila les potos un autres sujet qui trouve sa place :


Peut-on encore parler d’hiver depuis quelques années ? J’en doute chaque année
un peu plus ! Il y a peu, on me disait que cette façon de voir les choses était sans
doute due au fait de vivre… à Nice, mais quand je reçois des photos de copains cartonnant
un peu partout entre janvier et mars, il y a de quoi se demander si l’hiver
existe encore en France, en tout cas à de faibles altitudes !
Lionel Cecchet
Réchauffement climatique
Les scientifiques ne sont pas tous d’accord
sur le sujet ; certains disent que
ce n’est pas sur 20 ans que l’on peut, à
l’échelle planétaire, avancer que la terre
se réchauffe irrémédiablement, tandis que
d’autres se basent sur des indicateurs
(par exemple la diminution de la taille et
de la masse des glaciers du globe) et
diverses études qui nous interpellent sur
nos activités massivement émettrices de
gaz à effet de serre. À chacun de se faire
son idée, la mienne est que l’homme est
très probablement en train de scier la
branche sur laquelle il est assis. Même si
j’ai la chance d’habiter sur la Côte d’Azur,
une région qui est loin de subir les hivers
les plus froids de France, je dois avouer
qu’il existe une réelle différence entre les
hivers des années 1990 et les quatre ou
cinq derniers venant d’avoir lieu. Il y a
une quinzaine d’années, quand le calendrier
s’approchait du « 15 novembre », je
pouvais voir au petit matin sur mon tapis
de réception ou mon embarcation une
fine couche blanche qu’on appelait le gel.
Désormais, les nuits où ces derniers se
teintent de blanc se font de plus en plus
rares… et pourtant, mes pêches d’hiver
ont bien lieu aux mêmes endroits. À un
degré moindre, cet état de fait n’est pas
exclusif à la région PACA au vu des pêches
miraculeuses réalisées en plein mois de
janvier par des collègues opérant sur différentes
régions françaises. Par le passé,
ces résultats n’auraient pas été concevables,
surtout que plusieurs secteurs
parmi ceux pêchés auraient tout simplement
été gelés. Je ne pense pas que ce
soit une chance pour notre planète et
nos enfants, mais ça en est sans doute
une pour tous les amoureux de pêche à
Ça devient compliqué.
L’hiver, saison « morte » ?
22
STRATÉGIE
22_35_CPEX_31.indd 22 20/12/11 9:45:51
Papy Laurent sert le café cognac du matin !
Le brouillard nous accompagne souvent à cette saison.
Un paysage d’automne sur ce ruisseau… alors que nous sommes bien en janvier !
la carpe qui refusent
de mettre les cannes
« au placard » l’hiver !
Quand la pression de pêche
hivernale devient une alliée
Ce climat qui transforme peu à peu l’hiver
en un automne interminable incite de
plus en plus les carpistes à poursuivre leur
passion en saison dite « froide ». Il faut
admettre que les avantages sont loin d’être
négligeables : la pression de pêche n’a
quand même rien à voir avec celle vécue
en période estivale et beaucoup (j’en fais
partie) préfèrent pratiquer dans ces conditions
de calme, même si le nombre de
départs reste en dessous de la moyenne
des autres saisons.
Cette pression de pêche « non-stop » que
les carpes subissent désormais tout au
long de l’année permet de les maintenir
en activité constante et ce, même lorsque
les températures baissent. Il y a plus de
10 ans, j’avais écrit maladroitement que
l’hiver était une bonne saison pour prendre
un gros poisson. À l’époque, un gros
poisson n’était pas censé passer la barre
des 30 kg pour être considéré comme
tel… C’était simplement une façon d’inciter
les réticents à tenter leur chance dans
le froid, pour capturer un joli poisson. Ceci
dit, je maintiens qu’il est plus facile de passer
la barre des 18 kg avec trois départs
en eau froide, qu’en plein été… une saison
où les carpeaux sont bien plus actifs.
J’ai pu maintes fois confirmer ce fait sur
des eaux qui possèdent un cheptel composé
de poissons de toutes les tailles.
Le second avantage lié à cette « prolongation
» que jouent les carpistes en hiver
est qu’il résulte de l’alimentation régulière
des poissons, un effet très positif sur leur
croissance, qui n’est plus autant ralentie
que par le passé. Une recrudescence
des spécimens est d’ailleurs réellement
perceptible sur les eaux très fréquentées.
Quand on sait que le poids d’une carpe est
loin d’être « au plus bas » lorsque l’eau
est froide, cela donne une raison supplémentaire
de se trouver au bord de l’eau
l’hiver, non ?
Où les trouver à cette époque
de l’année ?
Il n’y a pas de règles précises pour localiser
à coup sûr des carpes en hiver, à moins
de les voir ! D’ailleurs, certains auteurs
« récents » n’hésitent pas à montrer du
doigt tout ce qui a pu être écrit par le
23
22_35_CPEX_31.indd 23 20/12/11 9:45:59
passé sur beaucoup de sujets, dès lors
qu’ils ont vécu une expérience qui s’en
éloigne quelque peu. À croire que l’évolution
de la pêche à la carpe les attendait…
Ils oublient un peu vite que beaucoup de
paramètres ont bougé en 15 ans et que
de s’être fait « mâcher le travail » pendant
X années aide un petit peu. Cette parenthèse
étant fermée, lorsque les hivers
étaient rudes, les carpes avaient tendance
à se regrouper sur les zones plus profondes
et plus stables et ce, que ce soit en
eau courante ou close. Depuis, les derniers
hivers beaucoup moins froids que l’on vit
montrent que ce n’est plus forcément le
cas ; il semble de plus en plus banal de
prendre des carpes dans très peu d’eau
en plein mois de janvier. Le climat étant
plus doux, les carpes semblent ainsi trouver
leur compte en se tenant dans cette
couche d’eau réchauffée au moindre rayon
de soleil, plutôt qu’en profondeur, d’autant
plus que l’aspect alimentaire accentue
le phénomène. En effet, de plus en plus
d’herbiers se maintiennent en vie au coeur
de l’hiver… avec du même coup l’aspect
nutritif qu’ils drainent. Je dirais donc, en
m’appuyant sur mes expériences hivernales
personnelles, que si l’hiver est rude,
mieux vaut se diriger vers les secteurs profonds
ou les fosses, plus l’hiver est doux,
plus je me cantonne aux secteurs peu profonds
tels que les queues des lacs, mais
à chacun de mener sa barque…
Appâts et montages
Bien qu’il soit tout à fait possible de tenter
des carpes en hiver avec de gros appâts,
j’aime profiter de la baisse d’activité des
indésirables pour pêcher avec de la mini
bouillette. En eau froide, les carpes se
nourrissent moins souvent et en moindre
quantité qu’à la belle saison, puisque leur
digestion est plus lente. Diminuer le diamètre
des bouillettes permet ainsi de couvrir
une zone d’amorçage plus grande et
évite de gaver le poisson avant même qu’il
ne trouve notre montage. Quand je pêche
en bateau, trois poignées bien réparties
de 12 mm en assiette suffisent largement
pour la nuit, tandis qu’en pêche du bord, je
fais appel au PVA pour être sûr d’avoir quelques
appâts à proximité de mon montage
et mon lance-pierres s’occupe du reste.
Une pâte d’enrobage apporte un « plus »
au niveau de l’attraction ; vous pouvez la
confectionner vous-même en malaxant un
mix avec une solution d’acides aminés et
de sirop d’érable, par exemple. Je diminue
la taille de mes hameçons (N° 6 ou 8 en
général) et n’hésite pas une seconde à
en changer à la moindre faiblesse de la
pointe, car le moindre bip peut avoir son
importance en hiver. Les carpes deviennent
tatillonnes et il serait dommage de
rater un poisson pour une telle négligence.
Soyez vigilant et n’hésitez pas à ferrer à
la moindre tirée en eau froide !
Les vrais hivers se font de plus en plus rares…
Les prototypes flottants de Baits Diffusion font merveille
en eau froide.
STRATÉGIE
24
22_35_CPEX_31.indd 24 20/12/11 9:46:03
Pour garder le moral, veillez à votre
confort !
Se retrouver plusieurs jours dans le froid
et avec des nuits qui durent parfois 15 h
n’est pas chose facile à gérer moralement,
surtout par manque de départs.
Les heures d’attente peuvent être ressenties
comme interminables si l’on pêche
seul et que la logistique qui nous accompagne
n’a pas été suffisamment réfléchie.
Penser à son confort est une bonne chose
en cette saison, où la pêche doit rester
plus un plaisir qu’une contrainte. Mieux
vaut combattre l’humidité et le froid dès
le départ. Imperméabilisez votre abri avec
une bombe aérosol adéquate et prévoyez
un bon duvet. Je rajoute toujours une couverture
à ma liste, car elle isole parfaitement
le duvet dans le cas d’un véritable
froid. Je possède une chaufferette de chantier
qui s’adapte à une bouteille de gaz du
type « Twiny » propane. On la trouve chez
les revendeurs spécialisés en bricolage du
type Castorama, Leroy Merlin ou autres.
Pour votre sécurité, il est impératif d’utiliser
le biwy ouvert, pour se réchauffer un
peu après un combat ou après une « pause
pipi » nocturne, mais ne sert en aucun
cas pendant toute la nuit. Les vêtements
sont évidemment très importants quand
il gèle et je suis un adepte de l’utilisation
de sous-vêtements polaires qui sont présents
dans tous les Decathlon de France,
auxquels s’ajoutent des chaussures adéquates,
ainsi qu’un bonnet bien calé sur
les oreilles pour la nuit.
Au niveau confort « d’agrément » (très
important aussi !), le téléphone portable
est devenu indispensable. Rien de tel que
de pouvoir passer quelques coups de fil
quand la longueur des soirées donne la
sensation d’être coupé du monde. Une
radio bien calée sur RMC sport et mon
ordinateur portable m’accompagnent toujours
en pêche d’hiver ; je peux ainsi écrire
quelques articles au bord de l’eau mais
aussi regarder des films préalablement
enregistrés à la maison… Quoi de mieux
qu’un Iron man 2 avant un run ?
On mange quoi ?
Vous vous doutez bien de l’importance des
sucres lents quand le temps est censé être
au plus frais de l’année. J’aime donc avoir
du riz et des pâtes dans mes bagages.
Côté glacière, faites-vous plaisir en prévoyant
un stock de viande qui n’aura pas
de mal à se conserver. De plus en plus,
steaks, saucisses et autres brochettes
m’accompagnent, avec du pain digne de
ce nom (en PACA, les Riberou sont connus
comme le loup blanc). Quelques bons fromages
accompagnés d’une bonne bouteille
ne sont pas de refus, surtout si le
film du soir est bon !
Alors, prêt pour la carpe du réveillon ?
Un beau poisson mérite qu’on se mouille les mollets… même en hiver.
Quand les températures frôlent le zéro, croyez-moi, entre
deux tranches de pain : ça le fait !
Revenir en haut Aller en bas
beatles52
Admin
Admin
avatar

Messages : 4374
Date d'inscription : 12/01/2011
Age : 66
Localisation : le trou du cul du monde

MessageSujet: Re: club carpe   Jeu 10 Jan - 2:46

super article mon ami
il y a quelques années(j'étais plus jeune)j'ai passé une semaine en étang a -16° et seul pour une session de pêche dans le département de la Meuse ,j'ai enregistré quelques touches mais aucun poisson sur le tapis .ce fut une session très difficile en tout ;mais le pire dans de telles conditions c'est la solitude.je pense que je ne recommencerai jamais,arrivé a un certain age la santé n'est plus la même mais c'est une expérience a faire.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://yul52.skyrock.com
Corbie-Carpe-Club-80
fondateur
fondateur
avatar

Messages : 6123
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 64
Localisation : corbie somme

MessageSujet: Re: club carpe   Jeu 10 Jan - 6:01

superbe article mon Lilip , c'est vrai ,la première année à laquelle je me suis mis à carpe , j'ai fait du poisson au mois de Mars alors qu'il gelait encore assez fort mais rarement !!!!!!

_________________
[
meilleur endroit au monde ????? au bord de l'eau
Revenir en haut Aller en bas
http://corbie-carpe-club-80.forumgratuit.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: club carpe   Jeu 10 Jan - 7:10

Encore un bel article.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: club carpe   Jeu 10 Jan - 19:25


Bel article, il est bien vrai que les hivers de maintenant n'ont plus rien à voir avec ceux de quelques années en arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: club carpe   

Revenir en haut Aller en bas
 
club carpe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Création d'un club carpe
» salut a tous de la part du club carpe mayenne nature (53)
» site club-carpe
» 1er enduro du club carpe de pont audemer
» Enduro Club Carpe du Thouet (Thouars, 79), du 28 au 30/09/07

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
corbie carpe club  :: dame carpe=sa pêche et ses habitudes :: Lieux de nourrissage hiver-
Sauter vers: